Offrir la draisienne comme cadeau pour ses 2 ans

draisienne

Pour l’anniversaire des deux ans de notre fils Lucas, nous lui avons offert une draisienne. Une draisienne c’est ce vélo sans pédales pour les tout-petits, on en voit de plus en plus dans la rue et au parc et plusieurs copains et copines de Lucas ont déjà leur draisienne. Le choix n’a pas été facile, car il y en a de toutes les sortes et à tous les prix. D’abord j’hésitais entre un vélo en bois ou en métal. Si le modèle en bois peut sembler plus dans l’ère du temps, je dirais même à la mode, il possède à y regarder de plus près plusieurs points faibles. Tout d’abord les draisiennes en bois sont difficiles à régler, en général, la hauteur du guidon ne peut pas se régler et la hauteur de la selle ne possède qu’une ou deux positions. Pour nos sportifs en couches culottes qui grandissent entre chaque clignement des yeux, avoir un engin que l’on ne peut pas régler correctement est un sacré problème. D’autant que pour que la draisienne déploie toutes ses vertus, elle doit être correctement réglée. L’enfant doit pouvoir poser ces deux pieds à plat en ayant les genoux légèrement fléchis. C’est dans cette position que l’enfant se sent en sécurité et qu’il a le plus de force pour se propulser. Ensuite, il y a la question du poids, ces premiers vélos en bois sont passablement lourds, surtout pour un enfant de 2 ans, voire de 18 mois. Au final, le modèle en bois fait plus penser à un jouet qu’à un vélo. C’est pour ces raisons principalement que j’ai abandonné l’option en bois.

Le choix dans les draisiennes en métal, que cela soit en acier ou en alu reste très large. Le nombre de marques, que cela soit des marques de cyclisme ou de jouets, est impressionnant. Mais c’est bien cela le problème, la plupart de ces marques, se contente de faire une version miniature de leur cycle. Or une draisienne pour un enfant qui sait marcher depuis à peine quelques mois n’est pas un vélo de course pour un adulte. Il ne suffit pas d’en faire une version plus petite. Je reviens sur le poids, attention au poids, et n’oubliez pas le poids de votre chérubin. Un engin de 4 kg représente environ le quart du poids de l’enfant, c’est beaucoup. On est sur un produit où 1 kg de différence représente une grande différence proportionnellement au poids de l’enfant. Il faut donc impérativement chercher un vélo qui soit léger. Certains modèles comportent un frein, mais attention, pour un enfant de 2 ans, un frein à main est tout sauf intuitif et en général il n’aura pas la force pour tirer sur le frein. Pour l’enfant, ce qui est intuitif et donc sécurisant c’est de simplement freiner avec les pieds. Un frein est donc au mieux inutile, au pire dangereux et surtout il augmente le poids du deux roues. Au contraire, un repose-pied est indispensable pour que l’enfant puisse développer son équilibre une fois qu’il prend confiance. Or trop nombreux sont les modèles qui n’en proposent pas, ou un tout petit, ou mal placé.

Lors de mes recherches du parfait cadeau d’anniversaire, j’ai découvert la marque Strider. Il s’agit d’une marque qui ne fait que des draisiennes et qui de ce fait cherche à développer un vélo sans pédale étudié et conçu pour les enfants. Le modèle 12 Sport reprend tous les points énumérés ci-dessus comme un poids léger, une hauteur de selle et de guidon réglable, un repose-pied bien large, pas de frein inutile, mais ils vont encore plus loin. Il s’agit là sûrement de détails, mais c’est là je pense qu’on voit qu’ils ont vraiment réfléchit. Par exemple, les poignées sont bien plus petites que sur les autres modèles, ainsi les petites mains peuvent bien tenir le guidon et s’agripper. Les poignées possèdent aussi une sécurité qui protègent non seulement les mains mais qui protègent aussi la draisienne et les meubles ou autres obstacles dans lesquels notre pilote pourrait frotter. Les pneus aussi, avec des roues de 12 pouces, sont en mousse. Ils sont ainsi plus légers, mais surtout, ne se dégonflent pas, pas besoin d’entretien, et la draisienne est toujours prête. Elle se monte et se règle sans outil, ce qui rend facile son transport dans la voiture et prend peu de place. Vous l’aurez compris, mon choix c’est porté sur cette marque. Je n’avais plus que la couleur à choisir, j’ai évidemment éliminé le rose qui est plus pour les filles, il me restait le choix entre le vert, le bleu, le rouge ou le jaune. Comme ma voiture est rouge, j’ai commandé le Strider 12 Sport rouge pour que mon fils ait son véhicule de la même couleur que le mien. Le jour de son anniversaire, je ne vous raconte pas la joie de Lucas de découvrir son nouveau vélo. Depuis, il ne le quitte plus, il en est fou, il l’adore. J’écrirai prochainement un nouvel article pour vous raconter les premiers pas de Lucas avec de sa draisienne.